Brèves

CdF, 5e tour. Les réactions après la qualification !

Pierrick Le Bert (entraîneur de l’US Montagnarde)

« On l’a fait, on a créé l’exploit parce que c’était une montagne en face, c’est le cas de le dire. Je pense qu’au nombre des occasions, on est devant, mais on a manqué d’efficacité. On a deux occasions franches. Mais au-delà de ça, j’ai trouvé notre organisation très cohérente, les joueurs ont été appliqués, les consignes respectées. On arrive à les pousser aux tirs au but, on commence mal et, en fin de compte, on passe derrière. C’est tout simplement magique, extraordinaire, c’est la magie de la coupe. J’ai l’impression que, par moments, on avait le frein mais c’est normal, c’était une montagne en face, avec un potentiel offensif et on a été bon défensivement, bien aussi en milieu de terrain. Mais c’est surtout la discipline qui a compté. Le travail, ça paie et avec de l’intelligence, ça donne ce qu’on a vu aujourd’hui. Le gardien sur le dernier tir : ce n’était pas prévu mais il a pris ses responsabilités. » 

Stéphane Le Mignan (entraîneur de Concarneau). 

« La Montagne a fait un bon match. Nous, on était émoussé je pense parce qu’on a fait un match très médiocre, pas assez bon en tout cas pour mériter une qualification. Il y a sûrement du match de mardi mais pas que. On a été inconsistant, notamment dans le secteur offensif où on n’a pas réussi à se créer de situations. La Montagne en a plus que nous. La défaite est presque logique, même si on espérait avoir pris l’avantage aux tirs au but. Mais à ce jeu-là, ils nous ont été supérieurs. C’est un match raté. Le football, ça va vite. Mardi, après notre victoire en championnat, on est la meilleure équipe du championnat et on passe à une équipe lambda de National ce soir. Il faut repartir de l’avant et se concentrer uniquement sur le championnat. C’est une grande désillusion parce que la Coupe de France à Concarneau, c’est important, que ce soit pour les supporters, les finances du club. Il va falloir s’en remettre. Ce sont les aléas du football malheureusement ».

Mickaël Tison (capitaine de l’US Montagnarde).

« Ici, on voit que rien n’est impossible et ça fait plaisir, surtout quand il y a du monde comme ça. Sur l’ensemble du match, les occasions franches ont été pour nous. Certes, ils avaient la possession mais ils nous ont mis que deux fois en danger. Ils n’ont pas accéléré le jeu. Peut-être qu’ils nous ont pris un peu à la légère mais nous, on était très bien en place. Il faut tirer un grand coup de chapeau aux joueurs et surtout au coach pour le travail tactique qu’il a mis en place. C’était génial. C’est la récompense du travail qui est fait depuis le début de saison. Ça m’émeut un peu parce que c’est rare qu’on puisse passer des tours comme ça ».

Alan Mounier (US Montagnarde). 

« On a montré qu’on était un groupe solidaire. On le montre depuis le début de saison et c’est encore plus vrai ce soir. C’est mérité. On voulait le plus cette victoire, je pense, et on a l’impression que Concarneau était à l’entraînement. On les a respectés et on a gagné. On est fier d’être Montagnard. »

Guillaume Rouzic (La Montagne). 

« On a tout donné, on a un super groupe avec de belles ambitions cette année. On y a toujours cru, ce n’est pas parce qu’il y a trois divisions d’écart. C’est la magie de la Coupe de France, tout peut se passer. J’ai eu plusieurs occasions, donc, il y a un peu de frustration parce qu’on sait qu’il n’y en aura pas beaucoup, mais il faut continuer à persévérer et on l’a fait. Fierté, de la joie, beaucoup d’émotions ».

Propos recueillis par Le Télégramme. Photos : Pierre Le Vaillant.

Emportez l'USM dans votre poche !

Téléchargez l'application mobile du club, disponible sur iOS et sur Android.

Téléchargez l'application de l'USM sur l'App Store Téléchargez l'application de l'USM sur l'App Store

Nos partenaires