(CdF) US Montagnarde - USON Mondeville : Un parfum...

Par Pierre Le Vaillant‱

Image de l'article (CdF) US Montagnarde - USON Mondeville : Un parfum...Qu’il est bon ce parfum de coupe de France, cet engouement qui anime des jours avant les alentours du ManĂ©–Braz. On aime Ă  l’apprĂ©cier sur les rives du Blavet, mĂȘme si les matchs ”en haut”, sur la pelouse du temple du football breton, se sont parfois fait rares les annĂ©es prĂ©cĂ©dentes. Depuis la saison derniĂšre, ils sont de retour et on adore ça Ă  Inzinzac Lochrist.

Les matchs de coupe de France ont en effet ce petit quelque chose que les autres n’ont pas. Mais qu’en est–il vraiment ? Engouement ? Certainement. SupplĂ©ment d’Ăąme, enthousiasme, capacitĂ© Ă  se subjuguer ? Certains mĂ©dias se sont mĂȘme parfois demander s’il n’existait pas une potion magique dans la citĂ© forgeronne. Il faut dire que la terre est fertile Ă  ManĂ©–Braz. Et les joueurs actuels doivent peut ĂȘtre ressentir les effluves que leurs illustres anciens ont laissĂ© aprĂšs leurs exploits sous ces couleurs pleines de vertus. Ce fameux doux parfum dont on ne sait dĂ©finir l’exact composition mais que l’on se plait Ă  sentir le plus souvent possible. Il met alors en exergue l’animation, l’excitation, la palpitation d’un match de coupe de France. Un match de coupe… Un match sans retour, c’est peut ĂȘtre de lĂ  que vient toute la particularitĂ© de ces rencontres. En bref, une rencontre et une ambiance indescriptible dans la citĂ© des Forges.

Ce parfum justement, cet animation, cette excitation, cet engouement, ce match si particulier c’est samedi soir dans l’antre de ManĂ©–Braz. La lumiĂšre des projecteurs au milieu des bois, les hauts parleurs qui crachent leurs dĂ©cibels, la voie du speaker qui crĂ©pite Ă  l’instant de prĂ©senter les deux Ă©quipes et l’entrĂ©e des joueurs… Enfin l’entrĂ©e des joueurs… C’est partit ! On se donne rendez vous lĂ  bas ? C’est samedi soir Ă  18 heures.

G.M.