Division d'honneur

Plouzané – USM : Les forgerons y croient

Si les équipiers de Jérome Landraing ont honoré de la plus brillante des manières la mémoire d’ Adrien Ruyet en remportant leur match de coupe de Bretagne contre une belle équipe Alréenne (2-1), leur tâche sera tout aussi ardue face à Plouzané ce samedi.

En alignant une équipe new look avec un Gildas Méar à la pointe de l’attaque, Bruno Lantrin a réussi son premier pari. Cette victoire acquise dans la difficulté face à une formation Alréenne qui n’est pas leader de son groupe de DSE pour rien, a néanmoins laissé un tout petit gout d’inachevé. Largement supérieurs dans le jeu les montagnards auraient dû plier le match en première période car, avec un minimum de réussite, ils pouvaient mener 2 voire 3-0 aux citrons. Le scénario s’inversa ensuite puisque les forgerons firent d’un réalisme maximum en convertissant leurs rares occasions. L’une des clefs de la réussite montagnarde dans ce championnat viendra sans nulle doute de l’efficacité offensive car au niveau du jeu les forgerons ont les atouts pour redresser la barre . A Auray, les grandes satisfactions sont d’ailleurs venus du secteur défensif. Depuis qu’il est positionné en défense, Pierre Bouthenet est tout bonnement rayonnant. L’ancien Ty Zef de Plabennec a touvé des vents portants avec la venue à ces cotés d’un Albert Ajézo lui aussi impressionnant samedi dernier. Autre prouesse, celle d’un Fabien Clénet qui bien que souffrant d’une gastro entérite a donné quelques coliques au gardien Alréen, en offrant la victoire aux bleus d’un magistral coup franc de 30 mètres.

La solidité Plouzanéenne

Contre une formation Plouzanéenne auteur d’un brillant parcours en coupe de France où elle a été à deux doigts d’éliminer l’équipe de ligue 2 du CA Bastia, les forgerons devront surtout mettre la même application qu’en première période face à Auray (avec le réalisme en plus). Si avec 7 points de retard sur la TA de Rennes le handicap semble important, rien n’est joué dans ce championnat. Le dynamique président Kévin Le Gal comme l’entraineur Bruno Lantrin et tous les joueurs y croient. Les forgerons qui espèrent répéter l’histoire : la génération des Jean Marie Inquel, Stéphane Lestin ou autre Laurent Quérré s’était permit d’être champion de Division d’Honneur après avoir eu à la trêve un passif de 10 points sur le Stade Quimpérois et comme l’histoire de l’USM est un éternel recommencement…on peut croiser les doigts.

Yannick Moulard

Emportez l'USM dans votre poche !

Téléchargez l'application mobile du club, disponible sur iOS et sur Android.

Téléchargez l'application de l'USM sur l'App Store Téléchargez l'application de l'USM sur l'App Store

Nos partenaires