USM - Mondeville : La passe de cinq

Par Pierre Le Vaillant‱

Image de l'article USM - Mondeville : La passe de cinqLe football est un spectacle, un art mĂȘme pour certains. Les footballeurs sont des artistes, voire mĂȘme des magiciens plus les plus techniques, capables de faire disparaitre le ballon d’un cĂŽtĂ© et de le faire rĂ©apparaitre de l’autre. TantĂŽt tragique, comique, romantique, aventureux, l’acte thĂ©Ăątral qui se joue pendant quatre–vingt dix minutes, ou plus, sur un rectangle vert ne rĂ©vĂšle sa nature qu’aprĂšs le coup d’envoi. Nul ne peut Ă©crire l’histoire Ă  l’avance et celui qui s’installe dans les tribunes ne sait jamais Ă  quelle histoire il va assister. De celle qui marque une saison, qui reste gravĂ©e dans l’ADN d’un groupe ? Ou bien banal opposition de vingt deux acteurs, sans relief et neutre ? Ou mĂȘme, selon le cĂŽtĂ© vers lequel on penche, abominable mise Ă  mort digne des plus grands combats de gladiateurs des arĂšnes romaines ?

C’est lĂ  toute la beautĂ© et l’incertitude du sport. On a beau vouloir se prĂ©parer au mieux, ĂȘtre dans une bonne sĂ©rie, il reste toujours cette part d’incertitude latente qui peut faire une grande partie de la diffĂ©rence. Bien sĂ»r chaque acteur fera son maximum pour que le collectif aboutisse, pour que la piĂšce soit belle et bien jouĂ©e. Chacun Ă  sa place tendra vers la perfection pour que sa troupe obtienne victoire. Les metteurs en scĂšne, sur le bord de la touche, seront attentifs Ă  rectifier le moindre dĂ©tail, Ă  modifier les positions, Ă  motiver les hommes, Ă  dĂ©celer les faiblesses de l’autre… Mais il restera toujours cette part non maitrisable de doute. Tout le monde tentera malgrĂ© tout, de prendre le dessus sur l’autre, avec la perspective Ă©galement d’enchainer un cinquiĂšme acte sans revers. Beau challenge.

Ce samedi Ă  ManĂ©–Braz, en pĂ©nĂ©trant dans le temple du football breton, nul ne connaĂźtra l’issu, mais tout le monde viendra pour le spectacle ! Et ça, sur les hauteurs de Lochrist on connait !

G.M.