VOC - USM : Le derby du maintien ?

Par Pierre Le Vaillant•

Image de l'article VOC - USM : Le derby du maintien ?Ce championnat est une course sans fin. Les montagnards courent toujours après leur maintien à ce niveau, depuis quelques journées, tandis que les vannetais s’accrochent et jettent leurs derniers espoirs dans la bataille afin de passer au dessus de la ligne rouge de relégation dans les derniers instants.

Rarement derby aura eu autant parfum de lutte pour le maintien. Bien que peu menacés, les forgerons n’ont toujours pas mathématiquement assuré leur prochaine saison à ce niveau. Pendant ce temps, les vannetais bien mal partis en début de saison ont refait leur retard et s’accrochent encore à cette mathématique qui pourrait les sauver. Trois points derrière La Suze s/ Sarthe (12ème), tout reste encore théoriquement possible, même si le calendrier n’est pas vraiment favorable aux hommes de la préfecture morbihannaise. Après les forgerons, ils devront en effet affronter le leader malouin et la réserve professionnelle guingampaise.

Pour les lochristois, la tâche est normalement plus aisée. Il s’agit de conserver l’écart sur les poursuivants, voire même de l’accroitre. Ce qui permettrait de valider ce maintien recherché depuis quelques journées déjà, avant la fin du championnat. L’épopée en coupe de France laisse certainement des traces dans les organismes et dans les têtes, les montagnards ayant toutes les peines du monde à tuer tout suspens dans cette course au maintien. Une nouvelle occasion leur est encore offerte ce dimanche. Et si ce n’était encore fait ce coup–ci, il faudrait reporter les espoirs contre une nouvelle réserve professionnelle, celle de Brest, ou même lors de la dernière journée de championnat en Normandie, contre Flers.

Même si sportivement, il semble que les forgerons devraient selon toute logique évoluer en CFA2 l’an prochain, tant que les lois mathématiques ne sont pas validées et formelles gardons nous bien de le dire trop fort. Quatre points supplémentaires dans la cité des Vénètes, et des résultats un peu favorables devraient solder la fin de l’histoire.

G.M.