Saison 1996-1997

Par Pierre Le Vaillant‚ÄĘ
usm19961997mx5

Pour succ√©der √† Michel Le Calloch, Yannick M√©nandais et les dirigeants feront appel √† Bernard Maligorne. Pour son retour aux sources venant du milieu professionnel Bernard apportera la rigueur. Des jeunes joueurs vont d’ailleurs √©clore. Ce sera le cas de Julien J√©go. Le Ploemeurois fera durant quelques ann√©es √©talage de sa classe (il conna√ģtra l’√©pop√©e Rouennaise) avant de partir √† La Saint Colamban de Locmin√© ou il devra presque mettre fin √† sa carri√®re suite √† une vilaine blessure . Si talent et temp√©rament vont de paire, s’il en est un qui en avait c’est bien Thibault Le Billan. Issu comme Pascal Le Feuvre des rangs de la Fleur d’Ajonc d’Inzinzac, Thibault est peut–√™tre pass√© √† c√īt√© d’une brillante carri√®re. Si comme Julien J√©go il conna√ģtra le meilleure avec l’√©pop√©e Rouennaise et plus tard le moins bon, on pensait qu’il aurait pris son envol aux Herbiers ce fut peine perdut. Qu’importe il prend une revanche sur le mauvais sort en faisant le bonheur du club de la rade L’ESSOR dont il est le ma√ģtre √† jouer.

St√©phane Lestin saura lui par la suite saisir sa chance puisque non content d’avoir √©t√© en 2002 l’un des sinon le meilleur buteur de la coupe de France (on en reparlera plus tard), il sera professionnel au FC Lorient avant de terminer √† Chattellerault et Pontivy meilleur buteur du club (2 √©quipes qui apr√®s son d√©part conna√ģtront des probl√®mes d’efficacit√© offensive), le Cl√©gu√©rois a rejoint Michel Jarnigon en CFA √† Concarneau.

Cette ann√©e l√† a √©t√© aussi marqu√©e par l’arriv√©e du deuxi√®me gardien du FC Lorient Jean Marc Le Gall. Avec la venue du Finist√©rien de Scaer les dirigeants montagnards √©taient loin de se douter qu’ils allaient touch√©s le Jackpot, car c’est certainement le meilleur gardien que le club ait eu. S’il quitta plus tard l’USM pour Vannes puis Concarneau, Jean Marc offrit un beau baroud d’honneur en y revenant. Il joue actuellement en DH √† Quimper.¬†Si c’est avec beaucoup d’√©motions que l’on √©voque les noms de St√©phane Lestin ou de Jean Marc Le Gall que dire de Yann Kerz√©rho.¬†On avait connut son √©closion quand Alain Le Chenadec et Patrick Le Polotec l’avaient tout jeune lanc√© dans le grand bain de la DH √† l’ES Baud ch√®re au regrett√© Jean Pierre Lavenant. Sa venue √† La Montagne √©tait un bain de jouvence pour toute l’√©quipe. V√©ritable trublion il n’avait pas son pareil pour donner le tournis √† ses adversaires.¬†Ses obligations professionnelles (il s’occupe des handicap√©s) le dirig√®rent vers la Mayenne ou il participera aux ascensions de Chang√© et du Stade Mayennais. De retour avec Mayenne en championnat au Mane Braz, il sera le h√©ros d’un fait qui restera √† jamais grav√© dans l’histoire du club. Alors qu’il venait de se faire s√©v√®rement expuls√© , le public se leva pour l’acclamer. Quelques ann√©es plus tard Yann avec les m√™mes Mayennais se fera sur ce m√™me stade √©liminer de la coupe de France .

Dans cette √©quipe on note la pr√©sence de Fran√ßais Fouillen. Avec un p√®re directeur d’√©cole √† Kergonan qui (comme sa m√®re) sont des inconditionnels de l’USM, Fran√ßois aura r√©ussit un parcours exemplaire qui le m√®ne aux quatre coins de la plan√®te.

Yannick Moulard. Pour le site officiel de l’US Montagnarde