Saison 1999-2000

Par Pierre Le Vaillant‚ÄĘ
usm19992000dy1

L’av√®nement Fran√ßois Hamonic et une saison de turbulences

Quand on √©voque La saison 1999–2000, on garde surtout en m√©moire le souvenir de l’arriv√©e aux c√īt√©s d’Alain Le Chenadec et de Lionel Le Gal √† la t√™te de l’US Montagnarde du grand monsieur qu’√©tait Fran√ßois Hamonic. S’il transmit sa passion pour le football √† Vincent son fils, Fran√ßois qui fit en tant que joueur les beaux jours de l’UCK de Vannes ou il fut un solide d√©fenseur √©tait avant tout un gentlemen. A l’initiative de Lionel Le Gal l’actuel pr√©sident, l’USM organise le challenge qui porte son nom opposant les forgerons √† la GSI Pontivy.

Au point de vue sportif la pr√©c√©dente √©pop√©e en coupe de France aura laiss√© des traces. Les d√©parts de St√©phane Lestin √† Lorient, Yohann Robic, Jean Marc Le Gall √† Vannes ne seront pas remplac√©s. l’USM va conna√ģtre 2 ann√©es de turbulences avant de retrouver le grand bonheur avec l’aventure Mon√©gasque de 2002 . La vilaine blessure de S√©bastien Dupuis lors d’un match amical contre Vitr√© sur justement le terrain ou le capitaine montagnard Christophe St√©phant fit ses d√©buts sous les couleurs de l’Entente Saint Gilloise, √† savoir le stade Prat Izel √† Hennebont, n’arrangera pas les affaires montagnardes. Venu tout droit de la GSI Pontivy pour compenser le d√©part de St√©phane Lestin, Ciss√© r√©servera quelques frasques, avant √† chaque match de s’√©teindre au bout de 20 minutes de jeu. C’est sans avoir laiss√© un souvenir imp√©rissable qu’il quittera le club pour l’√©quipe D de Lorient avant de prendre la direction de Chang√© en Mayenne. Du talent Mourad Kermouch en avait, malheureusement sa saison fut tronqu√©e par une vilaine blessure. Il nous confiera plus tard ”J’ai fait tr√®s t√īt parti du centre de formation de l’AJ Auxerre, malheureusement √† cette √©poque on me demandait d√©j√† beaucoup et j’ai subi par la suite le contre coup”, Mourad que l’on retrouvera par la suite au Luxembourg.

S’il avait la difficile tache de succ√©der dans les buts √† Jean Marc Le Gall, David Larcin tardera √† prendre ses marques. Originaire de Pont Scorff comme l’ancien grand joueur du Stade de Reims Armand Penvern, David rendra la pareille aux dirigeants montagnards qui lui ont fait confiance en r√©ussissant une superbe saison 2001–2002.

Faute d’un effectif cons√©quent les forgerons conna√ģtront quelques carences, malgr√© un beau parcours en coupe de France ou leurs supporters donn√®rent l’exemple lors de ce d√©placement m√©morable dans la r√©gion Bordelaise √† Langon Castets en 32√®me de finale dans un stade bond√© qui n’avait jamais connu pareille affluence (les dirigeants locaux appel√®rent d’ailleurs plusieurs fois leurs homologues montagnards), Malgr√© la d√©fa√ģte (1–4), par leur comportement exemplaire, les montagnards mirent le feu au stade. A signaler que le coup d’envoi de cette rencontre fut donn√© par l’ancienne figure de proue de l’√©quipe de France Marius Tr√©sor qui retrouva en la circonstance son ancien co√©quipier √† Ajaccio Patrice Kervarrec (qui s’occupait √† l’√©poque des jeunes √† l’USM) ainsi que l’entra√ģneur Girondins Eric B√©douet, ce dernier qui garde d’ailleurs toujours en souvenir ses matchs au Man√© Braz lorsqu’il dirigeait la r√©serve Lavalloise.

La belle performance en coupe de France ne fit pas oublier les mauvais r√©sultats en championnat. Patrice Pourr√®re dut c√©der sa place pour finir la saison √† un duo composer de Christophe Tison et bonne surprise de Michel Lucas. Michel s’√©tait lui aussi singularis√© en √©tant l’un des derniers joueurs qui √©claira d’un habit de lumi√®re la fin des heures de gloires de l’US Bern√©, avait √©galement fait flamber les damiers Quimperlois avec lesquels il conna√ģtra une √©ph√©m√®re ascension en quatri√®me division. Le duo allait r√©ussir un √©tonnant tour de passe passe en sortant l’√©quipe de l’impasse.

Si cette ann√©e l√† les r√©v√©lations furent rares, un joueur s’est r√©v√©l√© il s‚Äôagit d’Arnaud Monnier. Si les joueurs issus des clubs Hennebontais √† avoir r√©ussit √† La Montagne ne sont pas l√©gions, dans la lign√©e de Didier Le Borgne ou d’un certain Jacky Liscouet qui termin√®rent meilleurs buteurs du groupe, Arnaud allait lui aussi r√©ussir un √©tonnant tour de passe passe. S’il √©tait l’artificier de l’US Hennebont ou son p√®re √©tait pr√©sident, Arnaud se retrouva comme arri√®re lat√©ral √† La Montagne ce qui ne l’emp√™cha pas d‚Äô√™tre longtemps le meilleur buteur du club.

Yannick Moulard. Pour le site officiel de l’US Montagnarde