Saison 2000-2001

Par Pierre Le Vaillant‚ÄĘ

Une descente au go√Ľt amer

En devenant seul le plus ancien club amateur en France √† l‚Äô√©chelon national (L’amicale La√Įque de Luc√© qui partageait avec les forgerons le leadersheap termina dernier de son groupe), un malheureux concours de circonstances en d√©cida autrement.

Avant ce que tout le monde appelera ”l’affaire Audion” rien ne laissait pr√©sager cette issue. En s’attachant les services d’un homme de la trempe de Gilles Rolland, les dirigeants montagnards avaient comme on dit taper dans le mille. Fort d’une carri√®re professionnelle qui le vit venant de Saint Brieuc, √™tre √† 21 ans titulaire √† En Avant de Guingamp avant de passer par Rouen et le stade Pontivyen ,club qu’il entra√ģnera durant 9 saisons. Gilles homme de terrain est aussi un parfait √©ducateur qui notamment au lyc√©e du grand ch√™ne aux c√īt√©s de l’actuel entra√ģneur de la GSI Alain Le Dour fait un travail √©norme puisqu’ils ont d√©croch√©s plusieurs titres de champions de France UNSS.

L’USM s’√©tait √©galement renforc√©e avec la venue de 2 joueurs de Jou√© Les Tours Anthony Lud√©na et St√©phane Gervais. Ces deux derniers entendaient ainsi apr√®s match houleux √† Lorient qui avait vu les Jocondiens descendre en CFA2 (Anthony avait d’ailleurs ce jour l√† pris 8 matchs de suspension). L’actuel entra√ģneur Montagnard prendra une √©clatante revanche en √©tant avec Yohann Bervas l’un des buteurs montagnards (2–2) , tout en ayant un comportement exemplaire.

Si le staff montagnard devra √† regrets laisser partir St√©phane Gervais, par contre un joueur va cette ann√©e l√† crever l’√©cran il s’agit de Romuald Jaffr√©. S’il connu 8 clubs en autant d’ann√©es, le Cl√©gu√©rois remarqu√© lors d’un match amical dans son fief (il jouait √† l’√©poque au FC Lorient) allait faire le bonheur du l’√©quipe. Avant de partir pour Concarneau , par ses coups de g√©nies il aura enflamm√© de toute sa classe le stade de Man√© Braz (on se souvient notamment du but victorieux qu’il marqua pratiquement du milieu de terrain en coupe de France contre les professionnels Caennais).

De jeunes joueurs issus du cru allaient cette année là pointer le bout de leur nez. On pense à Cédric Le Parc, Yann Le Borgne et Cédric Gourden. Si les 2 premiers nommés confirmeront par la suite, Cédric Gourden aura sa carrière brisée par des blessures à répetitions.

L’affaire Audion et la descente en DH

Les montagnards entam√®rent sur les meilleurs hospices en allant chercher un m√©ritoire match nul sur le terrain d’un des favoris Les Herbiers. Ce jour l√† bien que dominateurs les forgerons se retrouv√®rent men√©s 0–1 avant qu’une pluie diluvienne ne s’abatte sur le stade (l’arbitre arr√™tera pendant une dizaine de minutes la partie). Les √©quipiers de Michel Laurent parvinrent par la suite √† obtenir une juste √©galisation.

Les montagnards durent par la suite batailler ferme pour conserver une petite marge de manoeuvre sur les √©quipes √† la lutte avec eux pour le maintien. La venue de Jou√© les Tours √† 4 journ√©es du terme devait s’av√©rer √™tre un tournant. Si avant le match Bid√©garray le pr√©sident Jocondien plaisantait en se souvenant ”avoir cotoy√© Gilbert Le Chenadec quand il √©tait au FC Nantes”. Quelle ne fut pas la surprise d’entendre ce fameux pr√©sident lanc√© sans scrupule du bord du terrain √† ses joueurs qui √©taient men√©s 0–2 , un ”Arr√™ter de jouer on a gagner sur tapis vert”. Bid√©garay visiblement bien inform√© (Notre confr√®re Yvon Le Gall entendra plus tard les Briochins s’en vant√©s √† Lorient) avait en effet pos√© des r√©serves √† l’encontre de David Audion qui recrut√© pendant la tr√™ve en droite de ligne de Saint Brieuc n’avait en r√©alit√© pas le droit de porter dans une m√™me saison 2 √©quipes d’un m√™me groupe. La Montagne perdra tous les matchs ou Audion √©tait align√©. Si un vent d’√©coeurement l√©gitime souffla chez les montagnards (On murmure que lors de l’avant dernier d√©placement √† La Roche un nouveau coup de t√©l√©phone anonyme conseillait aux Yonnais de poser eux aussi des r√©serves). Venant d’apprendre le d√©c√®s de Yohann Robic c’est le coeur gros qu’ils se d√©placeront dans le capitale Vend√©enne. Un nul aurait pu √™tre salvateur, malheureusement le but encaiss√© √† la derni√®re minute sonnera le glas de leurs esp√©rances. Lors du dernier match contre les Herbiers le moral n’y √©tait plus et les forgerons s’inclineront au Man√© Braz 1–3.

Dégouté Gilles Rolland envoya une lettre salé à la ligue de Bretagne dont le président Paul Le Hesran était un fervent briochin en les menaçant de démissionner.

Heureux hasard, l’ann√©e suivante les forgerons apr√®s apr√®s avoir r√©pondu pr√©sents en nombre dans l’√©preuve cher au pr√©sident de la ligue (la coupe d’Europe des r√©gions) conduiront l’√©quipe de Bretagne en finale apr√®s avoir battu la Tourraine au Man√© Braz.

Pour la petite histoire lors d’un match de championnat l’an pass√© le pr√©sident Lionel Le Gal suite √† un coup de t√©l√©phone ne voulut pas poser de r√©serve contre une √©quipe…Bel exemple de fair play.

Yannick Moulard. Pour le site officiel de l’US Montagnarde